-

Urban training : Ta ville est ta salle de sport

Être étudiant

Profiter du mobilier urbain pour parfaire ton entraînement, c’est simple, gratuit et efficace. On essaie ? Tu ne l’imagines même pas mais ta ville, ton village sont une source quasi inépuisable d’endroits et de supports pour des exercices de musculation.

Urban training : Ta ville est ta salle de sport

Profiter du mobilier urbain pour parfaire ton entraînement, c’est simple, gratuit et efficace. On essaie ? Tu ne l’imagines même pas mais ta ville, ton village sont une source quasi inépuisable d’endroits et de supports pour des exercices de musculation.

Quel que soit l’endroit où l’on se trouve, il suffit de laisser aller son imagination, sans faire compliqué. Utiliser son environnement et uniquement le poids de son corps pour son entrainement sera bénéfique, tant que l’on fait attention à sa posture. On peut tout envisager, avec un escalier, un banc ou une murette.

Cette pratique porte aujourd’hui un nom : Le « Calisthenics » : entraînement physique qui développe la force, la flexibilité, l’endurance, l’équilibre, l’agilité et la coordination et ce uniquement avec des exercices au poids de corps qui peuvent se réaliser n’importe où et sans matériel. Les mouvements de base sont les pompes, les tractions, les dips, les squats, les fentes et les relevés de bustes et de jambes.

3 équipements pour s’entraîner 

Un banc de parc :

– Fente : un pied posé sur le banc l’autre au sol, tu fais un demi squat en restant bien droit. Au bout de 15 répétitions tu changes de côté. Surélever la jambe sur le banc te fera travailler plus les cuisses ! Tu verras ça chauffe !!
Parfait pour des cuisses en acier sans pression sur le genou.

– Dips Triceps : mains sur le banc, doigts pointés vers les fesses, tu fléchis les coudes en les gardant près du buste en gardant le bassin fixe. Ce sont bien les coudes qui fléchissent et pas les fesses qui descendent vers le sol. Le banc permet de garder une bonne position et de mettre plus le poids du corps sur les bras, en clair, c’est plus dur !

– Pompes : le classique des classiques, mains sur le banc écartées à la largeur des épaules. On plie les bras et on repousse bien fort le banc !
Plusieurs options :
– plus facile : sur le dossier
– plus difficile : sur l’assise

Plus on se rapproche du sol plus c’est difficile. L’utilisation du banc te permettra de réaliser l’exercice à plusieurs niveaux et de se challenger.

Des escaliers :

​​​​​​​

– Mountain climber : les mains posées sur une marche, les pointes de pieds au sol, tu ramènes un genou puis l’autre en alternant à un bon rythme. L’important ici est toujours de garder le bassin au même niveau que les épaules et pour ça il faut gainer !
Utiliser les marches pour réaliser cet exercice permet de surélever le haut du corps et d’avoir un bon alignement.

– Montée triple marche : les escaliers sont là pour être montés, alors monte-les ! Et pourquoi pas le plus rapidement possible, 2 par 2 ou 3 par 3, tu travailles ainsi ton cardio et tes jambes !

Des escaliers il y en a partout, trouve ton préféré et essaie de battre ton record de montée !

– Saut en squat : monter une marche en restant bien fléchi, et descendre cette marche vers l’arrière, en faisant bien attention d’amortir l’atterrissage. Plus que de simple squat tu travailleras aussi ton explosivité.

Une murette :

​​​​​​​

– Planche avec les mains sur la murette et lever de jambes en alternance : en alignant bien les épaules, le bassin et les talons. Durant l’exercice rien ne bouge. Les mains surélevées rendront l’exercice plus facile. Mais attention à l’alignement tout de même.

Pour plus de challenge fais le contraire les pieds sur la murette.

– Squat, debout assis : imagines que la murette est une chaise ; tu descends comme pour t’y asseoir, mais sans la toucher.
La murette permet d’adopter la bonne posture pour les squats (fonctionne aussi avec un banc).

– Relevé de buste, jambes sur la murette et dos par terre : si le sol le permet (herbe ou autre sol pas trop inconfortable). Il est possible de faire toutes les variantes d’abdos qui existent !
Permet d’avoir les jambes surélevées pour une meilleure position du dos avec plus d’efficacité pour les abdominaux.

Les spots favoris des lyonnais 

 

Parc de la Tête d’Or

Véritable poumon vert et jardin emblématique de Lyon, le Parc de la Tête d’Or est un espace de détente et de verdure de 105 hectares qui intègre en son centre un lac de 16 hectares. Ces nombreuses et grandes allées abritées et son aménagement moderne sont un vrai bonheur pour réaliser votre footing et faire de belles promenades à vélo. Il vous est également possible, si vous êtes adeptes de yoga ou de gym douce, de réaliser votre séance sous un arbre ou dans les grandes étendues de pelouse. Pour une sortie détente, partez à la découverte des roseraies et du jardin zoologique.

Quai du Rhône

En plein centre de Lyon, les quais du Rhône longent toute la ville du nord au sud. Grâce à un aménagement urbain récent, vous disposez de 5 kilomètres entre ville et nature, très convoités des sportifs lyonnais. En effet, la largeur des quais fait le bonheur des joggeurs et des cyclistes et les équipements sportifs à disposition vous permettront de réaliser une séance de tractions, d’abdos ou de barres parallèles. Vous allez aimer vous dépenser au bord de l’eau tout en étant en centre-ville, à moins de dix minutes de votre salle de sport.

Parc Blandan

À la croisée des 3e, 7e et 8e arrondissements de Lyon, le Parc Blandan s’étend sur 17 hectares et devient le nouveau spot de détente de la ville. Dans un grand espace situé dans la partie basse du parc, vous trouverez une zone dédiée au sport dans laquelle sont mis votre disposition des terrains de volley, de basket, de football, des tables de ping-pong ainsi que des équipements de remise en forme. Le long des remparts, sur une distance de 920 mètres, vous pourrez réaliser votre jogging matinal.

JE RÉSERVE